© 2017 Oliver Mills. Créé par Mylookpro.com

En voir plus
Show More

Chaussure de cuisine et Sabot de cuisine

Toute personne exerçant une activité dans le domaine de l'agroalimentaire et notamment dans une cuisine doit porter des protections : chaussures cuisine, gants, tabliers, etc. Il peut s'agir d'un emploi dans un restaurant, dans un petit commerce ou encore dans une cantine. La chaussure cuisine permet de protéger les pieds de différents types de risques : coupures, écrasements, brûlures, chutes , etc... Elle doit impérativement être antibactérienne, antidérapante et antistatique. 

Les risques du métier: Pourquoi porter des chaussures de cuisine

Afin d'assurer à ses collaborateurs des conditions optimales de travail, l'employeur se doit de les d'équiper de chaussures de cuisine. La législation en matière de santé et de sécurité au travail permet d'atténuer les risques de blessures aux pieds. Celles-ci peuvent être causées par une glissade, un faux mouvement ou encore une sollicitation excessive du pied mal chaussé. Cela se traduit notamment par des fractures de fatigue, des entorses ou encore des tendinites. La chute d'objets contondants peut également provoquer des coupures et lacérations avec pénétrations de corps étrangers. La chute de produits lourds peut elle entraîner des fractures. Il existe enfin des risques de brûlures lorsque des liquides en ébullition se renversent sur le travailleur. 

Métiers concernés et conditions d'utilisation

Le cuisinier, l'apprenti en cuisine, le commis de cuisine, l'agent polyvalent de restauration, le pâtissier, le boulanger, le demi chef, le chef de partie, le second et le plongeur sont les principaux métiers concernés par le port de chaussures de sécurité. Elles doivent être portées dès le vestiaire et lavées quotidiennement, les semelles de chaussures étant des vecteurs de contamination. L'hygiène du pied est liée à la circulation de l'air dans la chaussure, il faut donc veiller à choisir la pointure adéquate. 

Les normes de sécurité

Les normes européennes en matière de sécurité, de confort et de souplesse servent à limiter les risques majorés d'accidents aux pieds. La norme EN 345 est la réglementation conforme aux chaussures et bottes de sécurité à usage professionnel. Elles doivent ainsi répondre à des exigences fondamentales dont les principales sont :


- embout résistant à un choc d'une énergie de 200 joules 
- propriétés antistatiques 
- absorption d'énergie du talon 
- tige résistant à la pénétration et l’absorption d’eau

Les gammes de chaussures  cuisine

La gamme comprend de nombreux modèles de chaussure de cuisine femme et de chaussure de cuisine homme. Les plus fréquents sont les bottes de cuisine, les sabots de cuisine et les mocassins de cuisine. Les fabricants ont fait de gros progrès au niveau de l’esthétisme. Les exigences d'ergonomie ont permis de rendre les chaussures plus souples et plus légères. Véritable concentré de technologies, elles peuvent être faites de différentes matières telle que le cuir ou le tissu. Le sabot cuisine possède généralement un embout en composite, plus léger et plus résistant à la déformation qu'un embout métallique. Les semelles peuvent être en caoutchouc ou en polyuréthane. 
On peut aujourd'hui trouver une chaussure de securite cuisine pas cher et au design sympa à partir de 30 euros.